mardi 1 avril 2014

Les Jardins de Gaïa

Alors, aujourd'hui, j'avais envie de vous parler, d'une de mes petites boissons chaudes que j'apprécie particulièrement.

Vous avez trouvé?NONNNN!!!! C'est pas grave.

Je voulais vous parler du Thé. Et plus particulièrement les Jardins de Gaïa..




Ceux sont des thés et des tisanes, exclusivement Bios et Équitables. 
Ils existent depuis 1994, et proposent au jour d'aujourd'hui, une variété de 500 thés et tisanes Bio. Des thés natures d'origine, aux mélanges maisons inédits. Tout est réalisé artisanalement, dans leur locaux en Alsace.

Un peu d'histoire:

Sa fondatrice, Arlette ROHMER, est passionée par la nature et les plantes. C'est une grande voyageuse et amoureuse de la vie. Sa curiosité insatiable et son expérience de terrain lui permettent de découvrir ou de faire fabriquer des saveurs inédites et uniques.

Mais alors pourquoi Gaïa? 
Dans la mythologie grecque, Gaïa est identifiée à la « Terre-Mère ». Elle est l’ancêtre maternelle des races divines. Développée par James Lovelock, l’hypothèse Gaïa repose sur l’idée que les êtres vivants d’une planète sont soumis à une régulation pour le bénéfice de tous et que la totalité de la vie et de la matière inanimée terrestre forme une sorte de système régulateur, pouvant lui-même être considéré comme un être vivant.

Les Jardins de Gaia proposent différents types de thé:
  • Le Thé Blanc: Historiquement, le thé blanc est un type de thé endémique de la province de Fujian en Chine. La variété d’origine des théiers utilisée pour le thé blanc est facilement reconnaissable à ses feuilles recouvertes d’un léger duvet blanc. A la différence des autres thés, les bourgeons et feuilles ne subissent aucune transformation. On procède au séchage immédiatement après la cueillette.
  • Le Thé jaune: Cultivé dans la province du Hunan en Chine, sur de très petites parcelles, ce thé est uniquement issu de bourgeons. Sa couleur jaune est obtenue par une torréfaction à l'étuvée dans des bassines recouvertes de paille. Ce type de thé à l'infusion d'or est rare, éphémère et coûteux. Il s'en consomme environ 300kg par an dans le monde entier. 
  • Le thé vert: Les thés verts sont des thés non fermentés, très répandus en Chine et au Japon. Après être chauffé à haute température pendant des temps très courts, le thé est malaxé le plus souvent à la main et séché à l’air libre. Les méthodes de fabrication varient selon les provenances, donnant au thé une grande variété d’aspects, d’infusions et de saveurs.

    Deux méthodes principales sont employées :

     • La méthode chinoise (la plus répandue) : après la cueillette, les feuilles sont séchées dans des woks ou sur des plaques chauffées (de temps en temps au soleil en fonction du climat, de la région et de la saison) afin d’éviter le processus naturel de fermentation. Après un premier séchage, les feuilles sont roulées (main ou machines) puis triées successivement.
    Thé Vert Matcha Japon
     • La méthode japonaise : après la cueillette, les feuilles sont passées à la vapeur sur un bain d’eau afin de leur donner souplesse et fraîcheur. Après le roulage, elles sont séchées afin d’éviter toute oxydation. Ces opérations nécessitent plusieurs répétitions afin que toute l’humidité soit évaporée. Puis intervient le tri et l’emballage. Au Japon, les grands crus, souvent plus humides, sont emballés sous vide puis stockés au frais afin de ne pas en altérer le goût.


    Le matcha est un thé vert en poudre finement pulvérisé puis émulsionné dans une eau peu chaude. C’est le thé vert qui est utilisé pour la cérémonie de thé japonaise. C’est le „moka“ des thés verts. Les moines bouddhistes s’en servent depuis plus de mille ans afin d’augmenter leurs capacités de concentration lors de leurs longues méditations. 
  • Le thé Oolong: Oolong, Wu Long, bleu-vert ou semi-fermenté : tous ces termes désignent le même type de thé. Fruit d’une fermentation plus ou moins abrégée, ce thé est un agréable compromis entre le thé vert et le thé noir.

    Il en existe plusieurs milliers de variétés. Traditionnellement de Chine (Fujian) ou de Taïwan, le thé oolong est aujourd’hui fabriqué dans de nombreux autres pays (Inde, Laos, Vietnam, etc.).
    L’oxydation du oolong est stoppée en cours de fabrication, à la différence des thés noirs, où l’oxydation est complète et des thés verts, dont les feuilles ne sont pas oxydées.

    En utilisant la méthode chinoise, on obtient un degré de fermentation de 10 à 40% pour une durée de 15 minutes à 1 heure. Les thés obtenus sont, au niveau gustatif, proches des thés verts.
    La méthode taïwanaise (dite de Formose) est plus longue, jusqu’à 2 heures et le degré de fermentation de la feuille peut atteindre 60 à 80%. Ces thés sont plus proches des thés noirs.

    Comme pour les thés verts, cette étape est suivie de phases de roulage, de séchage et de tri.
  • Le thé noir: Au XVIIème siècle, lorsque les premiers transports de thés verts chinois s’organisèrent, il  arriva en Europe une cargaison de thés moisis. Vendus tels quels, ces thés furent consommés, appréciés et par la suite redemandés. C’est ainsi que le thé noir est né.
    Cueillette de thé au Vietnam

    Mythe ou légende, ce thé à la fermentation complète est aujourd’hui la variété la plus consommée au monde. Avec un nuage de lait, mélangé à des épices, additionné d’un zeste de citron ou tout simplement nature, les goûts et pratiques de dégustation sont innombrables et varient selon les pays. Des crus primeurs du Darjeeling (Inde) au « thé de brumes » des montagnes de Chine en passant par les thés corsés des plaines de l’Assam, les qualités sont, comme pour les autres types de thés, fonction du terroir, du moment de récolte, du talent du planteur, du grade de la feuille et surtout de la cueillette.

    La principale différence avec les autres familles de thés est une fermentation des feuilles fraîches ou une oxydation naturelle à l’air, ce qui donne au thé noir sa couleur et sa saveur. Les principales phases de transformation du thé noir sont les suivantes:

     • Le flétrissage consiste à faire perdre à la feuille fraîche  40 à 70% de son humidité afin de la préparer au roulage sans l’abîmer.
     • Le roulage va briser la feuille afin de libérer et extraire les huiles essentielles qui démarreront la fermentation.
     • La fermentation transforme le thé vert en thé noir et en déterminer son goût, sa couleur et son arôme. Les cellules de la feuille brisée vont s’oxyder naturellement à l’air.
     • La dessiccation ou torréfaction, stoppe la fermentation.
     • Le criblage ou tri, détermine les grades et qualités.


    Toutes ces opérations peuvent être faites manuellement ou à l’aide de machines. Ce sont les qualités, les familles de thés, les pays voire les régions ou jardins, ou simplement les conditions ou la modernité des jardins, qui décideront des façons d’opérer.
  • Le Rooibos: Le Rooibos (Aspalathus linearisest originaire de la région du Cedarberg au sud-ouest de l’Afrique du Sud et fait partie de la famille des légumineuses.

    Cet arbuste aux fines feuilles en forme d’aiguilles, tenues par d’étroites ramifications, pousse au-dessus de 800 mètres d’altitude, sur une terre sablonneuse, dans un climat aride. Ce sont ces fines aiguilles que l’on utilise pour fabriquer l’infusion. A tort, on donne souvent à cette plante le nom de thé rouge d’Afrique du Sud, car les aiguilles subissent une forme de fermentation comme le thé noir.
Voilà pour l'histoire!!! 

Je pense que ceux qui ont réussis à lire jusque là, ben       FÉLICITATIONS!!!!! 

Pour en revenir à nos petits moutons (bhèèèèèè)!!!! sur les thés et tisanes les Jardins de Gaïa, ils sont Vraiment Vraiment Vraiment TOPPP! 

J'ai testé la tisane de fruits Feu de Bois, et j'ai adoré. On sent bien le mélange subtil de la pomme, l'hibiscus, la fraise, les amandes et la cannelle. C'est juste excellent!!


Ensuite j'ai acheté aussi chez eux du Earl Grey pour les matins, c'est mon carburant pour la journée. Avec une lichette de citron jaune bio, je peux vous dire que vous pouvez carburer toute la journée!!!!
Il est composé à 98% de thé noir, et 2 % H.E. de bergamote, et je peux vous assurer que même à travers le packaging, vous pouvez sentir l'odeur du mélange de thé noir et de bergamote.

Vous allez me dire "mais où peut on trouver les thés les Jardins de Gaïa"???

Nous avons la chance en Alsace d'avoir la maison mère les Jardins de Gaïa, en voici l'adresse:
Les Jardins de Gaïa 
ZA. 6 rue de l'écluse
67820 WITTISHEIM ( c'est près de Sélestat)

Sinon il vous 1700 points de vente en France et ailleurs dans le monde. Vous les trouvez principalement dans les magasins Bio, ou bien vous pouvez commander directement sur leur site : www.jardinsdegaia.com


J'espère que ce post ne sera pas trop long à lire!!!!

A bientôt XOXO.....